Rêves et réalité: objectif motivation !

« Waw la chance j’aimerai trop être à ta place ! », « Ah si seulement je pouvais faire comme toi…! », « J’ai pas autant de chance que toi » etc, etc, etc… Depuis que j’ai décidé de partir en NZ ou même avant quand j’avais décroché un job dans une grande boîte, ce sont les phrases que j’entends à longueur de temps, et même si je n’en veux absolument pas aux personnes qui les énoncent, je tenais à faire un article là-dessus. Pour moi il n’y a pas de personne plus chanceuse ou malchanceuse qu’une autre, on décide soi-même de la direction qu’on souhaite donner à sa vie. Alors certes, certains commencent avec plus de facilités (argent, famille, travail) que d’autres, mais sachez qu’avec de la motivation TOUT est possible !!!

Je travaille depuis que j’ai 16 ans et demi (en parallèle de mes études puis à temps plein) car ma famille ne fait pas partie de ce qu’on pourrait appeler une classe aisée. J’ai des rêves depuis que je suis petite, comme tout le monde, et je fais absolument TOUT pour les réaliser. J’ai appris il y a quelques temps que la vie va beaucoup trop vite et qu’on doit se donner les moyens d’obtenir ce qu’on veut, ou qu’à défaut on n’aura jamais ce qu’on souhaite. Ce que je veux transmettre dans cet article, c’est le fait que peu importe notre classe sociale, nos origines, notre apparence ou que sais-je encore, on est tout à fait capable de se motiver et d’atteindre ses objectifs ! Je vais prendre mon exemple car c’est celui que je connais le mieux, et je pense que pas mal de personnes devraient pouvoir se reconnaitre dedans.

J’ai toujours rêvé de voyager un peu partout à l’étranger mais ma famille étant plutôt casanière, les vacances se passaient toujours dans le sud de la France, ce que je ne trouvais pas plus exotique que ça même si c’était cool. Durant des années, cette envie de partir loin pour explorer de nouveaux territoires et découvrir de nouvelles cultures a germé en moi, encore plus durant mes années universitaires. J’ai eu la chance de partir vivre à l’étranger quelques mois, et tout ça a confirmé que mon envie ultime, c’était d’explorer le monde. Le problème quand on veut beaucoup voyager, c’est l’argent. N’étant pas d’une famille riche, n’ayant pas gagné au loto et n’ayant pas encore de job stable (bah oui, le but était quand même de voyager AVANT de me poser, c’est plus simple !), j’ai dû réfléchir à la façon dont je pourrais financer mon départ. J’ai travaillé afin de mettre de côté, et j’ai eu la chance d’être dans le milieu qui me plait, à un poste plutôt sympa. Même si ce job a décalé mon départ, HEUREUSEMENT que je l’ai fait ! J’ai pu économiser tout en étant active, en apprenant de nouvelles choses, en côtoyant de nouvelles personnes, et en préparant bien mon projet de PVT.

Pour tout ceux qui souhaitent mettre de l’argent de côté afin de réaliser un/des projet(s) (l’argent est souvent le nerf de la guerre), je vous conseille de mettre votre objectif par écrit pour ne pas le perdre de vue. Ce que j’ai fait afin de réellement économiser, c’était vraiment de ne jamais oublier pourquoi je voulais tel montant. Quand j’avais envie d’un resto, fast food ou d’un nouveau vêtement, je me demandais 1) si j’en avais réellement besoin et 2) si je ne préférerai pas garder le montant que j’aurai dépensé pour faire grossir ma cagnotte. Alors oui, pour les acheteurs compulsifs ça peut être compliqué, mais si vous réussissez à garder une forte volonté tout est à portée de main 🙂

En gros, cet article n’a pas vocation à vous faire la morale, mais bel et bien à vous rappeler que vous seul êtes maître de votre vie, de votre destin, et même si ça peut paraître bête, je pense que quand on veut quelque chose, on peut l’obtenir ou du moins s’en rapprocher grandement. Si certains d’entre-vous se disent encore « Oui mais je n’ai pas le temps/l’argent/j’ai des enfants… », sachez que ce sont des excuses !!! Que vous vouliez voyager, reprendre des études, écrire un livre ou je ne sais quoi d’autre, vous pouvez !! J’espère que j’ai pu remotiver certaines personnes qui avaient un peu baissé les bras, ou bien juste vous redonner un peu la pêche au niveau de vos objectifs actuels !! D’ailleurs, quels objectifs avez-vous sur le long terme ?

Publicités

Dare the impossible Lyon: what?

Hello tout le monde ! Tout d’abord, je tiens à m’excuser du peu d’activité sur le blog ces dernières semaines. Comme vous le savez, en ce moment je vis une période hyper « full »: préparation du départ en NZ avec le chéri, mais aussi déménagement, et je n’étais pas à la maison ces derniers jours mais à Lyon. Alors vous me direz, « la fille déménage ce weekend et elle va se balader à 6 heures de chez elle, normal.« . Retour sur les raisons de cette petite virée lyonnaise en détails.

Dare the impossible!

Certains d’entre-vous connaissent peut-être Gregory Logan, hyper actif (hyperactif ? haha) sur les réseaux et notamment sur LinkedIn. Greg est un auto-entrepreneur suisse plein de vie, un « self made man » comme on aime les appeler, un mec qui vous motive en vous parlant de ses succès, certes, mais SURTOUT de ses échecs. Il arrive à nous faire comprendre que ce n’est pas parce-qu’on foire pas mal de choses dans sa vie qu’on va tout foirer. Qu’on doit oser aller de l’avant dans la vie, s’ouvrir aux autres que ce soit sur le plan perso ou pro, et qu’on a qu’une seule vie qu’il faut vivre à fond, comme on a envie de la vivre !

Je suis Greg sur les réseaux depuis plus de 3 ans, et à chaque post je me prend un shoot de motivation énorme, comme si ça me boostait à un niveau mental, voire même physique (envies soudaines de sortir, bouger, écrire, enfin bref, de m’activer !). Je vous invite fortement à aller voir son profil pro en cliquant ici et à me dire ce que vous en pensez ! Que vous soyez étudiant, chômeur, en poste, rêvant d’ailleurs… Vous ne pourrez qu’être plus inspiré en parcourant sa page 🙂

Après cette petite présentation, venons en à la raison de ma venue à Lyon: la conférence DARE THE IMPOSSIBLE! Il s’agit d’un mouvement, d’une communauté (mais n’y voyez surtout rien de sectaire) regroupant tous genres d’individus, et les conférences ayant lieu dans le monde entier ont pour but de faire se regrouper les gens, d’échanger, de se motiver, de s’inspirer, de s’entraider, de développer son réseau… Que des choses positives !!! La première édition était à Lausanne en Suisse, et là direction Lyon. J’ai eu la chance d’être choisie comme ambassadrice du mouvement avec une dizaine d’autres personnes de tout âges, nous avons donc aidé à communiquer sur l’évènement et à le préparer le jour J.

Au niveau programme, Greg a bien évidemment parlé de sa vie, ses victoires, ses échecs, ses remises en questions, et on peut voir que c’est quelqu’un de très humain qui cherche réellement à créer quelque chose, à aider son prochain à être mieux dans sa peau et à donner le meilleur de lui-même. Ensuite, nous avons eu une superbe intervention de Matthieu Wildhaber, coach en prise de parole (qui aide d’ailleurs Greg et une foule d’autres personnes importantes avant ses évènements), qui nous explique qu’il est hyper important de faire attention lorsque l’on parle (la façon de dire bonjour compte beaucoup par exemple) ainsi que pleins de petites choses auxquelles on ne pense pas forcément. Pour la suite, c’est Alice Boubour qui est intervenue en musique. Chanteuse en production de son premier album, elle est revenue sur son parcours atypique avant de nous interpreter deux chansons. J’en ai eu des frissons, c’était magnifique !!

Nous devions avoir un speaker supplémentaire qui n’a pas pu venir pour des raisons médicales… Mais waaaw, j’ai été bluffée par tant de positivisme et d’espoir de la part de tout le monde, que ce soit les intervenants, la team d’ambassadeurs, mais également les invités ! La soirée s’est terminée sur un apéro-networking où l’on pouvait échanger avec les personnes dont on voulait prendre le contact, une magnifique occasion de réseauter malin ! le bilan de cette conférence est simple et tient en peu de mots: un concept génial, qui m’a aidé à reprendre confiance en moi et à me dire que mes rêves ne sont pas trop grands ou impossibles. Suite à tout ça, je suis hyper motivée, hâte d’être dans l’avion pour la NZ et de pouvoir étudier mes projets pros dont je vous parlerai certainement par la suite… Et vous, vous connaissiez déjà Gregory Logan ? Vous vous intéressez à tout ce qui est développement personnel, conférences pro, réseaux pros ?

Mon visage, ma bataille

Coucou tout le monde !!! Aujourd’hui petit article pour vous parler un peu de mes routines beauté quotidiennes. J’ai la chance d’avoir naturellement une belle peau qui n’est jamais passée par la case acné ou je ne sais quoi (j’avoue, nous ne sommes pas tous égaux sur ce point !), mais je pense que le fait que j’en prenne soin depuis des années joue beaucoup également. Depuis que j’ai 14/15 ans j’utilise des crèmes, masques et gommages afin d’avoir une peau nickel et surtout bien nourrie, et hydratée. Chaque matin et chaque soir j’aime suivre mes petits rituels visage, et il est temps pour moi de vous les dévoiler ! Je précise qu’aucune des marque citées ne m’a payé pour utiliser ses produits ou en dire du bien (je préfère le dire pour que vous sachiez que cet article, comme tous les autres, est 100% sincère et non sponsorisé). C’est parti !!

  1. J’utilise la lotion micellaire Sensibiafine dont je vous parlais dans cet article. Je la passe sur mon visage à l’aide d’un coton doux, et ma peau est prête à recevoir ses soins !
  2. J’applique en ce moment la Crème fraîche de beauté Nuxe que j’ai eue dans un coffret pendant les soldes, mais j’aime également beaucoup la crème au lait d’ânesse So Bio (je fonds pour sa texture fraîche et son odeur hyper cocooning). N’oubliez surtout pas de mettre de la crème sur votre cou, c’est HYPER important car c’est là que les premières rides risquent d’apparaître.
  3. Niveau maquillage, j’essaie d’utiliser des produits naturels même si je ne suis pas encore au point-pas mal de choses à terminer ! J’applique tout d’abord le correcteur Boi-ing de chez Benefit (teinte 1 ou 2 selon la saison) au pinceau, et je n’oublie pas d’en mettre sur mes paupières mobiles qui ont quelques veines apparentes.
  4. J’applique la poudre de teint Touch au ginseng d’Erborian avec la houlette fournie, je trouve que ça donne un teint magnifique ! Je l’ai en teinte universelle.
  5. Je fixe le tout avec une poudre libre Dior.
  6. Je met un peu de bronzer puis du blush de chez Sephora.
  7. J’utilise mon doigt pour mettre un peu d’highlighter de chez Kiko sur l’aile de mon nez, le haut de mes palmettes, sur mon menton, sous mes sourcils et sur l’arc de cupidon (au dessus de la lèvre supérieure).
  8. Je brosse mes sourcils et applique un gel de la marque Beautaniq qui est juste parfait.
  9. Généralement je rajoute juste un rouge à lèvres, mais je peux également compléter avec un mascara Sephora/Benefit, et/ou du crayon noir de chez Nyx en ras de cils inférieurs.
  1. Généralement je me démaquille déjà pendant la douche en utilisant une huile ou une mousse, puis j’enlève ce qu’il reste à l’aide d’eau micellaire sur un coton. Quand je serai en NZ, je vais tester le démaquillage uniquement au gant type Glov, qui pour l’instant marche plutôt bien en utilisation occasionnelle.
  2. J’applique le sérum Galénic dont je parle dans un de mes articles cités plus tôt, ou bien l’huile de camomille de chez KOS. Ces deux là agissent comme une « base », donc j’attends quelques minutes avant la suite.
  3. J’applique ma crème de nuit, depuis quelques années j’oscille entre les deux pots de la marque Polaar. Si vous ne connaissez pas, foncez !
  4. Je termine par un contour des yeux lambda, car je n’ai pas trouvé LA perle rare qui pourrait réduire mes cernes, bien activer ma circulation sanguine etc.

Une à deux fois par semaine, je gomme ma peau avec un gommage doux fait pour le visage (surtout, ne prenez pas celui pour le corps même en moment de déchéance totale, ça pourrait faire énormément de dégâts !!). A la même fréquence j’utilise un masque à laisser poser avant la douche, ou bien carrément toute la nuit (Sampar par exemple, qui en plus d’être sympa à appliquer a une odeur divine de bébé). J’ai eu une crème peeling de nuit de chez Uriage dans une box, je l’utiliserai certainement plus en NZ et je vous en dirai des nouvelles !

Je rappelle qu’une bonne peau, c’est évidemment une peau dont on prend soin avec des crèmes etc… Mais aussi et surtout par l’alimentation ! Il est important de manger équilibré afin que les cellules puissent bien se régénérer, et que votre production de collagène se fasse sans encombre; c’est ce qui donnera de l’élasticité à votre peau et évitera des rides précoces ou d’autres soucis. J’ai travaillé quelques temps pour un laboratoires de cosmétiques de luxe à Rome, et je peux vous dire que les ingrédients dont on vous parle souvent dans les pubs (Q10, collagène et tutti quanti) agissent réellement, il faut juste trouver des produits où leur quantité est assez grande pour faire effet. Pour celles et ceux qui veulent booster leur peau, je leur conseille les ampoules d’agents actifs à appliquer directement sur la peau ou bien mélangés à votre crème de jour/nuit, ou bien les twisters que vous pourrez trouver dans plusieurs marques.

Et vous, quelle est votre routine beauté ? Trouvez-vous cela utile de changer de produit assez souvent ? Quelle est LA marque dont vous ne pourriez pas vous passer pour les produits visage ?

Des objectifs plein la tête !

Nous sommes toujours au début de l’année, où nous avons tous parlé de nos résolutions, de nos non résolutions, du bilan que l’on tirait de l’année passée… Cette fois, je voudrais vraiment vous présenter dans cet article mes principaux objectifs pour l’année, dans pas mal de secteurs différents. En effet, cela fait quelques temps que je travaille sur moi-même, pratique le yoga, lis beaucoup de choses sur le développement personnel… Et j’aimerai vraiment que cette année soit jalonnée de réussites, qu’elles soient petites ou grandes, et qu’elles puissent me rendre fière et me donner envie de me dépasser encore plus. Pour avancer j’ai besoin de listes, de traces écrites, donc cet article me servira à titre personnel pour m’aider à continuer mes efforts, à ne jamais oublier mes différents buts. Je vous propose de découvrir quels sont mes objectifs pour 2019 maintenant, et qui sait peut-être cela vous inspirera-t-il ou que vous vous reconnaîtrez dans quelques-uns !

  1. Lire 30 livres

Vous l’aurez certainement compris à travers de plusieurs de mes articles, la lecture est vraiment une passion pour moi. Il était donc logique que je commence par cet objectif qu’est la lecture d’au moins 30 livres dans l’année. Certains diront que c’est beaucoup, d’autres diront que c’est peu, moi je dirais que c’est bien. Je serai la plupart du temps à l’étranger, et même si j’ai enfin investi dans un Kindle (je vous en parlerai dans un prochain article, avec une sélection de livres à lire cette année) je préfère largement profiter du paysage et des locaux plutôt que de me plonger dans des livres à tout va; je réserverai cela pour les moments calmes avant de dormir par exemple, ou lors de moments d’attente. J’ai déjà terminé 2 livres pour cette année, en suis au quart de mon troisième (l’autobiographie de Michelle Obama pour les curieux, et c’est plutôt pas mal !) donc je pense que l’objectif sera atteint. Dans les 30 ouvrages minimum je ne compte évidemment pas tout ce que je lirais sur la Nouvelle-Zélande, et Dieu sait que ça en fait des lignes et des lignes d’écriture ! Dans tous les cas, je considère la lecture comme primordiale à mon développement et à mon bon fonctionnement, un peu comme le café pour certaines personnes… Donc je n’abandonnerai pas !!

2. Me muscler

Ayant quelques problèmes de santé, notamment au dos, mon gros objectif côté physique sera de me muscler cette année. J’ai déjà testé les salles de sport et n’y allait que très peu, j’ai investi dans un vélo elliptique et ce n’est qu’un peu mieux… Je compte donc sur mon arrivée en terre inconnue pour brûler des calories et faire de mon dos et de mes abdos des machines de compétition ! Blague à part, j’aimerai vraiment prendre du muscle un peu partout afin d’être bien « gainée » et réduire un peu mes douleurs dorsales. Avec la pratique du yoga et de la kiné régulière, j’arrive déjà à obtenir quelques effets… A continuer donc !!! Et d’ailleurs si certain(e)s d’entre vous ont des conseils, je suis preneuse !

3. Nager avec des dauphins

Alors ça c’est LE grand rêve qui me suit depuis l’enfance, je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs. Peut-être le fait que ce sont des animaux exotiques pour nous en France, que ça représente une certaine liberté d’être avec eux… Vous l’aurez compris c’est quelque chose qui me tient énormément à coeur, mais que je n’aimerai pas faire dans une « usine » à touristes qui ne respecterai pas les animaux. Donc j’espère trouver un endroit adéquat en NZ, sachant qu’on m’a maintes et maintes fois conseillé le coin de Akaroa où se trouvent notamment les plus petits dauphins du monde (en voie de disparition d’ici 2030 !!!! Pour mon plus grand désarroi et celui de Monsieur Scintille qui travaille dans le secteur animalier). Si jamais mon rêve venait à se réaliser, soyez sûrs que je partagerai ça sur le blog avec un immense plaisir !! Si je n’arrive pas à nager avec des dauphins, mon autre rêve serait de toucher une otarie, mais pas dans le contexte des zoos/parcs aquatique où vous les touchez pour prendre une photo et payez 15 euros. Non vraiment, dans un milieu naturel. Et pareil, si un kangourou/koala/panda/gentil oiseau/singe se présente je ne dirais pas non…

4. Visiter 5 pays différents

2019 sera pour moi une année riche en voyages puisque vous le savez, je pars bientôt pour la Nouvelle-Zélande. Depuis toute petite je rêve de voyager partout dans le monde, d’où cet objectif de visiter au moins 5 pays différents cette année. Bon, je vais déjà passer rapidement par la Thaïlande pour rejoindre la NZ, et par la suite j’espère découvrir la Nouvelle-Calédonie, les îles qui bordent le NZ (Fidji, Vanuatu par exemple) et avec Monsieur nous voudrions partir en PVT Australie fin 2019/début 2020. Si nous arrivons à mettre de l’argent de côté et à s’accorder des vacances entre nos deux PVT, l’Indonésie pourrait nous tenter… En gros dès qu’une occasion de nouvelle découverte se présentera, nous la saisirons !!! J’espère sincèrement atteindre cet objectif car j’ai la bougeotte, et je veux profiter au maximum d’avoir les moyens (pas seulement budgétaires mais également au niveau de la santé) pour le faire.

5. Enfin regarder les films classiques de ma liste

Il y a des films que tout le monde a vu, dont tout le monde parle et qui ne me disaient rien… Donc sur certains points, j’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose ! Depuis quelques temps je m’amuse à noter les films « cultes » dont on me parle et que je n’ai pas eu l’occasion de visionner, et il faudrait qu’un jour j’y remédie ! Pour l’instant, j’ai des titres tels que « Pulp Fiction », « Le Parrain », « Forrest Gump », certains film avec De Funès… Merci de ne pas juger haha ! Si vous avez des idées de films « à connaitre absolument » n’hésitez pas à les partager, ça sert aussi à ça de blogger 🙂

6. Ecrire un livre

J’avais déjà commencé l’écriture d’un livre quand j’étais très jeune, je devais avoir moins de 10 ans. Le thème était super sérieux, avec une petite fille atteinte d’une maladie orpheline qui était à l’hôpital, et ses parents qui se battaient pour lui trouver un remède, une chance de survie… C’était franchement bien écrit pour mon âge, et un jour j’ai trouvé que c’était nul et j’ai tout supprimé (on m’avait offert un vieil ordinateur pour que je puisse taper des textes dessus d’ailleurs). Ma mère était dégoûtée !!! Mais du coup, j’ai toujours cette envie d’écrire en moi, et je pense qu’il faudrait que je la concrétise cette année. Peu importe le nombre de pages, si cela aboutira un jour ou nom, je sais que c’est quelque chose d’important pour moi. Quand je vois le bien que la rédaction de ce blog me fait, je ne peux que me laisser tenter par l’écriture d’un plus gros projet !!

7. Perfectionner mon italien/apprendre une nouvelle langue

J’ai eu la chance de vivre à Rome pendant quelques temps, et j’ai appris l’italien sur le tas. J’aimerai beaucoup perfectionner cette langue que je trouve magnifique, et pouvoir dire que mon niveau est supérieur à « intermédiaire ». Etant une passionnée des langues, leur apprentissage m’intéresse et j’aime engager la conversation lorsque j’entends des étrangers autour de moi. Cette année, en plus d’améliorer ma quatrième langue, j’aimerai en apprendre une cinquième: le polonais. Je suis d’origine polonaise mais pour des raisons personnelles, je n’ai pas pu l’apprendre et je trouve cela dommage. J’essaie de m’y mettre un peu avec internet depuis quelques années, mais rien ne vaut la vie sur place et l’immersion ! Bon, du coup ça ne sera peut-être pas cette année, mais entre temps je continuerai de progresser avec des contenus en ligne !

Et vous, quels sont vos objectifs pour cette année ? Quelles langues parlez-vous ? Quels pays comptez vous parcourir dans les mois à venir ? Je suis sûre que vous avez pas mal de choses à me raconter vous aussi, et comme je suis une graaaande curieuse… J’attends vos retours ! 🙂

Bougies addict

Coucou tout le monde !! Aujourd’hui, parlons peu, parlons bien, parlons BOUGIES. Celles et ceux qui me connaissent savent que je nourris une passion inconditionnelle pour ces dernières, et au jour d’aujourd’hui je dois vraiment me forcer à ne plus en acheter, tellement j’en ai à finir ! Une passion commune à pas mal de personnes me direz-vous. Et bien tant mieux !!! C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi le surnom de « Mademoiselle Scintille« : pour moi allumer une bougie crée une atmosphère cocooning, la senteur qui s’en dégage me relaxe, la flamme qui vacille me fait perdre la notion du temps, voir la cire diminuer peu à peu me procure un sentiment d’efficacité. Depuis des années j’ai pris l’habitude d’allumer une bougie quand je prévois de lire, écrire, ou tout simplement me poser un peu devant la télévision, ce qui explique que dans mon appartement vous trouverez plus de bougies que de pièces !

Ces derniers temps, je suis de plus en plus méfiante quant à la qualité/composition de tous mes produits, et les bougies n’échappent pas à la règle. J’essaie de plus en plus de me tourner vers des produits naturels, car vous savez très certainement que les bougies (et surtout les particules de suie qu’elles émettent) peuvent être nocives pour la santé, surtout si vous avez des enfants en bas âge ou même des animaux (ou tout simplement pour vous ma foi !). Il existe aujourd’hui une multitude de bougies à base non plus de paraffine mais de cires végétales et ayant une mèche en coton, ce qui réduit considérablement les risques mais pas le plaisir lié à l’utilisation d’une bougie !

Dans cet article, je vais vous parler de mes coups de coeur mais également des bougies naturelles que j’aimerai tester, car de plus en plus de marques jouent le jeu et je n’ai pas pu me procurer toutes celles que je désirais, faute de place.

  1. Peau d’Âne

Il s’agit d’une marque que je ne connaissais absolument pas, et que j’ai découverte grâce mon chéri qui m’a offert une de leurs bougies pour mon anniversaire. La marque est spécialisée dans les bougies mais également savons parfumés dans lesquels se trouve un bijou (même principe que pour My Jolie Candle par exemple). Le plus, c’est que le matériau utilisé est de la cire de soja à 100%, et que la mèche est en coton. En plus de respecter l’environnement, la marque respecte également nos poumons et nous lui en sommes reconnaissants !!

Côté « pratique », je n’ai pas été déçue. Dès l’ouverture de l’emballage, ça sent bon la Piña Colada, une odeur gourmande et pas chimique du tout contrairement à ce qu’on pourrait penser. Le visuel est également au rendez-vous avec une bougie type chantilly (cf photo ci-dessus), avec des paillettes sur le dessus et dans la cire elle-même ! Mon chéri avait choisi une bougie avec des boucles d’oreilles, et je les ai découvertes après un looooong moment, car oui les bougies Peau d’Âne mettent beaucoup de temps à se consommer – un grand merci de la part de mon porte-monnaie.

Pour moi, cette marque a tout compris, et même si le prix est assez élevé (une quarantaine d’euros en moyenne avec frais de port ou en boutique), on paie pour un produit de qualité, et il ne faut pas oublier que les bijoux à l’intérieur sont en argent 125 certifié !!! Franchement, je recommande sans hésiter l’achat d’une bougie Peau dÂne, et je me laisserai peut-être tenter par des savons à mon retour !

2. Woodwick Candles

J’ai découvert cette marque dans une petite boutique de ma ville qui propose pas mal de décos et produits originaux, et je viens de voir sur leur site qu’ils font partie du groupe Yankee Candles (je suis pratiquement sûre que 95% d’entre vous connait déjà cette marque, une institution lorsque l’on parle de bougies). Ce qui a attiré mon regard est déjà le packaging très sympa, et puis surtout le fait que ce ne soit pas une mèche traditionnelle qui soit intégrée à la bougie. En fait, il s’agit d’une mèche en bois qui fait que lorsque vous l’allumez, cela produit un son de crépitement hyper agréable et qui fait penser à un feu de cheminée ! On n’arrête pas le progrès comme on dit. En ce qui concerne les ingrédients utilisés, c’est très différent de chez Yankee Candle selon leurs dires: ingrédient naturels et cire de soja.

Les Woodwick Candles existent en plusieurs déclinaisons: jarres, ellipses, jarres en bois, trois couches de parfums… Il y a même des parfums un peu plus masculins, parfaits si vous souhaitez offrir un cadeau à un des hommes de votre vie ! Je recommande cette marque car même au niveau prix je pense qu’on s’y retrouve: comme les Peau d’Âne on est aux alentours de 40 euros, mais sans bijou cette fois-ci.

3. Durance

Il s’agit d’une marque que j’ai découvert en me baladant à Zodio, et que j’achète à chaque fois que j’y vais d’ailleurs (vous comprenez mieux pourquoi je dois stopper l’achat de bougies, je suis vraiment addict de chez addict). Au début j’étais perplexe concernant le parfum, certes ça sent bon, mais la bougie va-t-elle parfumer mon intérieur et pas seulement le mètre carrez autour ? Bilan plus que positif car la bougie parfume la pièce même en étant éteinte ! Je viens de faire brûler ma dernière acquisition, la Durance Crème de noisettes deux mèches (c’est pire qu’une tuerie, vu qu’on est sur une odeur qui rappelle la pâte à tartiner et qui donne hyper faim), et même éteinte depuis une bonne demie-heure ça sent toujours très bon, sans pour autant faire mal à la tête.

Je me suis intéressée aux composants de ces bougies et j’ai découvert que la marque disposait d’une Charte de Naturalité disponible ici, et que tout était fabriqué à la main en Provence (ça fait tout de suite penser à de beaux parfums ça !), avec 95% d’ingrédients d’origine naturelle. Sur le site vous avez pleins d’infos sur l’histoire de la marque, une bibliothèque de parfums pour trouver celui qu’il vous faut, des conseils pour bien utiliser ses bougies… C’est vraiment bien fait et on voit le goût du travail derrière chaque page. Les bougies Durance sont actuellement mes préférées, car au niveau rapport qualité-prix il n’y a pas photo: une quinzaine d’euros la bougie qui dure des dizaines d’heures, et qui parfume réellement, je dis OUI !

4. Cyor

Passons maintenant à une marque que j’ai découvert sur internet mais pas encore testée. D’après le site, Cyor propose des bougies avec une cire végétale 100% bio et une mèche en coton, donc normalement pas trop de fumées qui s’en dégagent. J’ai parcouru leur catalogue et les senteurs sont assez sympas: délicieuse figue, framboise caramel, pêche orchidée… Malheureusement, je n’ai jamais rencontré cette marque en boutique et donc ne peux pas trop me faire d’idée sur le rendu réel des parfums ainsi que la qualité de la combustion. Néanmoins pour celles et ceux qui souhaiteraient tester, je vous invite à profiter des soldes puisque la bougie revient à 13.90 au lieu de 19.90, certainement l’occasion de découvrir une belle marque !

5. Bougies La Française

Encore une marque découverte sur internet et qui me fait de l’oeil ! Les bougies sont 100% made in France, cire végétale, parfum de Grasse, enrichie en huiles essentielles. Sur le papier elles ont tout pour plaire, en plus elles se déclinent en une multitude de parfums dont certains très originaux: rhubarbe, lys, « armoire des lingères », violette, moka tonka, yuzu caïpirinha… Le rapport qualité-prix est intéressant, surtout en ce moment avec les soldes: la bougie 45h de combustion revient à 17.43 euros !!! Pour celles et ceux qui aiment associer parfum et design, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site internet car ils ont pas mal de modèles différents.

Et vous, vous aimez les bougies ? Quelles est votre marque préférée ? Votre senteur préférée ? Personnellement, j’aime énormément Durance comme je vous l’ai dit plus haut, et j’aime les parfums gourmands tels que crème de noisette, spéculoos, cerise…