Tu sais que tu es backpacker quand…

TCela fait un peu plus d’une semaine que le couple Scintille que nous sommes est arrivé à Auckland, le fameux pays des kiwis. Nous avons décidé d’explorer le plus possible, et avons opté pour l’achat d’un van qui nous permettrait de voyager en toute liberté (ou presque !), et à moindre coût. Notre expérience en van est pour l’instant toute neuve, mais on a déjà pu constater que la vie change énormément quand tu es backpacker, et c’est assez marrant de noter ces petites choses auxquelles une personne « lambda » ne penserait pas ! Allez, on vous embarque dans les coulisses de notre vie nomade !

  1. Tu connais Camper Mate (pour ceux qui se demandent, c’est une app qui recensent TOUS les lieux utiles aux backpackers, campings, douches, etc etc)
  2. Tu sais ce que c’est de prendre une douche froide, même en plein hiver
  3. Tu dois changer tes meubles de place chaque matin et chaque nuit pour dormir
  4. Ta vie tient dans quelques sacs
  5. Tu sais qu’en cas de camping gratuit (je parle pour la NZ, le reste je ne connais pas trop) il faut être à l’endroit où tu veux camper au max à 18 heures si tu veux avoir un emplacement
  6. Tu apprends beaucoup de choses sur toi-même (que tu peux porter et vider le bidon d’eau sale de plus de 25kgs toute seule, youpiiiiii)
  7. Tu t’improvises décoratrice d’intérieur pour que ton van ressemble à quelque chose
  8. Il t’arrive de ne pas te laver plusieurs jours de suite mais tu le vis bien car tu as tes lingettes (le best friend du backpacker à mon sens)
  9. Les gens ne comprennent pas pourquoi tu pars si longtemps et pensent que tu abandonneras
  10. Tu es toujours un peu gêné quand l’administration te demande une adresse où t’envoyer tes papiers
  11. Tu as appris à vivre au jour le jour et dans un espace réduit
  12. Trouver des toilettes est LA mission la plus importante à chaque virée
  13. Tu apprends de nouvelles langues grâce à tes voisins (oui, leur fenêtre donne sur la tienne donc ça aide)
  14. Tu sais qu’il faut faire la vaisselle dès que tu as terminé de manger, sinon c’est la cata
  15. Tu te reconnais dans les points du dessus, mais que tu n’échangerai ta place pour rien au monde !!!

J’espère que ce petit article vous aura plu, pour ma part l’écrire a été très sympa vu que j’ai fait participer Monsieur pour avoir son point de vue, et qu’on a pris conscience des spécificités de notre mode de vie actuel ! Néanmoins c’est une expérience que je (on ?) recommande à tous ceux qui ont le voyage dans la peau, mais pas forcément les moyens de se payers des hotels et des billets d’avion à gogo. Le backpack, surtout en van, c’est la liberté, on choisi notre programme et on ne dépend que de nous même (et de la météo, mais ça c’est partout !). A très vite pour la suite de nos aventures… mais pas que !!

Publicités

Rendez-vous à l’autre bout du monde

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, petit article pour vous parler d’un projet qui me tient à coeur et que j’organise depuis quelques mois déjà: mon futur PVT en Nouvelle-Zélande. Commençons par le début: pour ceux qui ne le savent pas, un PVT c’est un Permis Vacances Travail, en gros vous avez des partenariats entre la France et de nombreux pays (Canada, Australie, NZ, Pérou, Argentine, Brésil, Japon…), cela vous offre un visa spécial et le droit de travailler sur le sol étranger officiellement. Comme j’ai toujours voulu beaucoup voyager et pourquoi pas m’installer à l’étranger – c’est aussi le cas de Monsieur Scintille, alléluia !!! – je me renseigne depuis des années sur les échanges entre pays, et le PVT est vraiment LE meilleur compromis que j’ai pu trouver. Nous comptons y rester 6 mois/1 an, ce qui serait le maximum possible étant donné le visa. Pour les curieux qui veulent des détails sur le PVT en général ou sur d’autres destinations, je ne peux que vous recommander ce site, PVTistes : le Graal pour les futurs voyageurs ou les curieux.

La décision de partir, nous y avons longuement réfléchi avec Monsieur. En effet la NZ ce n’est pas la porte d’à côté, ça implique beaucoup de changements, de l’organisation… Mais nous nous sommes lancés pur l’amour du voyage, des défis, et car au niveau professionnel et familial nous ne sommes pas encore « coincés » (hahahaha… on en profite encore tant qu’on peut !). Tout commence par la demande de Visa PVT sur le site officiel de l’immigration néo-zélandaise, et puis 3 jours plus tard nous avons notre précieux sésame, l’aventure pouvait enfin commencer ! Entre prospection pour trouver un job, comparaisons pour les billets d’avion, achat de guides pour ne pas rater les incontournables, contacts avec des locaux… c’est le rush et ça nous occupe pas mal ! Nous n’avons pas encore mis un pied là-bas que nous sentons le doux parfum de la mer et de la montagne autour de nous, et qu’on se voit bien regarder des films dans notre van aménagé (oui oui, nous comptons faire ça et voyager dedans pendant quelques semaines/mois).

Pour le moment, j’ai la tête scotchée aux comparateurs de billets d’avion tous les jours, et j’hésite encore entre plusieurs options. Nous aurions en effet l’occasion de prendre des billets multi-cities, c’est à dire qu’on pourrait partir tranquillement de Paris, se poser quelques jours à Bangkok (pratiquement la moitié du chemin), et reprendre la route vers Auckland… pour le même prix voire moins cher qu’en faisant juste Paris/Auckland ! si certain(e)s d’entre vous ont déjà testé ce type de vol, n’hésitez pas à éclairer ma lanterne ! Ce serait une occasion unique de voir un autre pays à l’autre bout du globe, et cela à moindres frais (et comme ça je pourrais vous envoyer des belles photos de la Thaïlande, qui m’a l’air d’être un très beau pays !).

Après le vol, question épineuse pour une femme, vous me voyez venir: les bagages. Je ne sais pas encore si je travaillerais dans un bureau avec donc une tenue assez sympa, ou si je vais uniquement ramasser des kiwis et des pommes dans un verger, auquel cas un jogging ferait amplement l’affaire. Du coup je me demande comment je vais pouvoir caser presque un an de vie (non mais vous vous rendez compte ?) dans 20 ou 30kgs, et laisser de la place pour les souvenirs. Le maximum de temps que j’ai passé à l’étranger était de 4 mois, et j’étais en Europe donc rien à voir. Je ne suis pas le genre de fille à ne pas pouvoir se passer de TOUTE sa garde robes, de ses talons, de TOUT son maquillage et j’en passe, mais l’étape du remplissage de la valise (oui, normalement je partirai avec une seule grosse valise et un sac à dos) risque d’être corsée ! Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, je pense que je posterai des vidéos de moi essayant de fermer la valise, cela risque d’être mythique !

Vous l’aurez compris, partir c’était un rêve et nous sommes, je suis sur le point de le réaliser. Pour toutes celles et ceux qui sont intéressés et qui auraient des questions, n’hésitez surtout pas et foncez !!! Je publierai des photos des nos escapades ici, mais le plus gros sera sur ce compte Instagram créé spécialement pour l’occasion. Et vous, vous avez déjà visité quels pays ? Vous avez des voyages de prévu ? Quel est LE pays de vos rêves ?